Antiquaire / brocanteur

Univers Maison entretien

antiquitesUn Antiquaire Brocanteur fait l'acquisition de meubles, d'objets d'arts et de bibelots. Selon ses domaines de prédilection, il les restaure et les revend.

L’antiquaire brocanteur est un véritable connaisseur d’art, qui prospecte dans un seul but : trouver les plus belles pièces afin de dénicher LA perle rare. Il se rend dans des expositions, des salles de ventes, des brocantes, des galeries … Et même chez des particuliers. Lorsqu’il trouve une pièce intéressante, qui sort de l’ordinaire ou qu’il évalue comme pouvant intéresser ses clients, il procède à l’estimation du bien ou laisse le soin à un expert de le faire.

Dans sa quête des objets anciens, l’antiquaire peut choisir de se spécialiser ou non, dans une époque (XIXème, XXème …) ou dans un domaine (peinture, argenterie, meubles, instruments …).

Avant toute chose, il s’assure de la valeur et de l’authenticité d’une pièce, en se renseignant sur son origine. Par ailleurs, c’est l’antiquaire brocanteur qui informera ses clients concernant les caractéristiques des œuvres : il doit être réellement incollable.

En second temps, suite à son acquisition, le brocanteur peut devoir restaurer, remettre en état des pièces achetées lorsqu’elles ont subi des dommages. Un léger nettoyage et des réparations minimes sont parfois une étape indispensable, avant de remettre l’objet en vente. Néanmoins, il est possible de faire appel à un restaurateur d’art si ce professionnel ne le fait pas lui-même.

Par conséquent, l’antiquaire se déplace fréquemment : marchés aux puces, salles des ventes, musées, galeries, brocantes, salons professionnels …. Ce professionnel doit être mobile, d’autant plus que le marché s’internationalise. En relation constante avec les clients (particuliers et professionnels), le brocanteur doit être sociable et disposer d’un bon relationnel. Egalement important : des talents de négociation.

L’antiquaire possède de solides compétences en histoire de l’art, et fait preuve d’un jugement artistique sûr. Fort de ses qualités, ce professionnel doit, au fil des années, se composer un réseau, recensant tous ses contacts dans le monde de l’art.

Intuitif, curieux et juste dans ses évaluations, ce professionnel doit être extrêmement rigoureux pour réussir à sortir du lot et à vivre pleinement de son activité. La demande nationale concernant cette profession faiblit ; ce professionnel doit donc se tourner vers une clientèle étrangère : la pratique de l’anglais est dans ce cas impérative.

Compétences

  • Compétences en histoire de l’art
  • Jugement artistique
  • Capacité de négociation
  • Pratique de l’anglais
  • Intuition
  • Persévérance
  • Curiosité
  • Bon relationnel
  • Mobilité

Niveau requis

  • Licence en histoire, en histoire de l'art ou en archéologie
  • Licence professionnelle Sciences humaines et sociales commerce spécialité commerce de l'art et des antiquités
  • Diplôme de négociateur en objets d'art et de décoration
  • Titre certifié de négociant d'art, médiateur culturel de l'institut supérieur des carrières artistiques
  • Diplôme de l'École du Louvre
  • Master européen en marché et commerce international de l'art de l'Institut supérieur des car-rières artistiques (ICART)
  • Masters professionnel en archéologie
  • Masters professionnel en histoire de l'art
  • Masters professionnel d’histoire

Secteur Professionnel

  • Maison Entretien

J’aime, je suis

  • J’aime l’art
  • J’aime les objets anciens
  • J’ai le goût pour la recherche
  • J'aime le contact avec les autres
  • Je suis fin négociateur
  • Je suis intuitif
  • Je suis curieux

Je n’aime pas, je ne suis pas

  • Je ne suis pas solitaire
  • Je n’aime pas la routine