DJ

Univers Évènements

djLe disc-jockey à domicile conçoit et anime des soirées pour des particuliers ayant requis ses services. Il définit le contenu et le déroulement de l’animation selon les indications et les attentes du client et selon la configuration du lieu, l’acoustique et le matériel disponible.

Son but est d’enflammer les pistes de danse. Un bon DJ sait adapter sa « playlist » aux goûts de son public et au contexte (mariage, anniversaire, bal, soirée à thème, karaoké…).

Toujours accompagné de ses platines, il assure l’ambiance d’une soirée. Il compose et propose un programme de musique. Cet animateur connaît parfaitement bien un style musical : rock and roll, hip hop, disco, raggae, techno, funk, salsa… Il enchaîne les morceaux de musique par mixage, cut, mix dans le tempo ou fondu enchaîné (fade ou crossfading) et ponctue sa programmation par des interventions brèves et percutantes. Elles sont rarement improvisées. Il exécute un numéro rodé, répété, mis en scène.

Le DJ est considéré un artiste à part entière. C’est un créatif à l’oreille musicale qui doit être capable de composer et de réaliser des arrangements musicaux. Il intervient en direct sur la version instrumentale et la modifie en cours de diffusion par accélération, turntablism, scratch, dub, calage tempo… Il produit des effets sonores (jingle, bruitage…).

Le DJ peut également créer des morceaux originaux en mixant deux vinyles ou en utilisant divers outils technologiques (ordinateur, sampler, boîte à rythme…) selon le principe du sampling. La refonte d’un morceau est alors nommée bootleg, mashup ou medley. Pro du mixage et de la musique assistée par ordinateur (MAO), le disc-jokey maîtrise certains langages informatiques. C’est grâce aux platinistes que les vinyles ont résisté à l’impact de l’arrivée du CD. Les labels sortent les nouveautés en format vinyle à destination des DJ qui diffusent ainsi ces morceaux.

Le disc-jokey maîtrise parfaitement l’harmonie, mais c’est également un technicien de haut niveau. Il travaille en étroite collaboration avec les ingénieurs du son et les techniciens, quand il ne remplit pas lui-même ces fonctions.

Cet habitué du monde de la nuit a des horaires décalés, travaille le week-end et se déplace souvent en tournée. Avec un statut d’intermittent du spectacle, il est payé au cachet. Le disc-jockey peut également travailler en boîte de nuit, dans des raves parties ou pour une radio, mais il est difficile d’en faire son activité principale.

Pour animer vos soirées, trouvez un roi des platines en ligne : votre DJ à Paris, sur Lyon ou bien à Marseille vous attend !

Compétences

  • Styles musicaux
  • Types d’animation musicale
  • Eléments de base en acoustique
  • Eléments de base en sonorisation
  • Eléments de base en électricité
  • Eléments de base en éclairage
  • Types de matériel de djing (platines, séquenceur…)
  • Capacité d’adaptation
  • Capacité à anticiper les tendances
  • Sens du contact
  • Charisme
  • Bonne élocution
  • Voix

Niveau requis

  • En dehors des formations musicales « classiques », peu pratiquées dans ce métier, il n’existe pas de diplôme pour devenir DJ. L’apprentissage se fait sur le tas par le biais de stages.
  • Des formations à l’informatique musicales et aux différentes techniques de sonorisation et de mixage sont proposées par des écoles privées : DJ-Network, Zygomatik, Music Art School, Bakélite studio, DJ Academy…
  • Après 18 ans et un niveau CAP, l’école des DJ de l’UCPA délivre le « Certificat d’animateur musical et scénique » (AMS).

Secteur Professionnel

  • événements

J’aime, je suis

  • J’aime la musique
  • Je suis créatif
  • Je suis intuitif
  • Je suis convivial
  • Je suis chaleureux
  • J’ai une bonne résistance physique
  • Je suis flexible
  • J’aime la fête
  • J’aime divertir
  • Je suis curieux
  • Je suis enthousiaste
  • Je suis dynamique
  • Je suis disponible

Je n’aime pas, je ne suis pas

  • Je ne suis pas un couche-tôt